Questions fréquentes

 

Quels sont les débouchés après la formation ?
Il y a de nombreuses façons d'exercer une activité professionnelle en sophrologie, en fonction de ses goûts (l’enfance, le sport, la préparation à la maternité, le social, ou dans un cadre général de développement personnel), par exemple :

  • Compléter son actuelle activité professionnelle (entraîneur sportif, musicothérapeute, kiné, etc.).
  • Etre intervenant (ou exercer à domicile) : entreprises,maisons des associations, maisons de retraite, centre de thalassothérapie, organisme de formation professionnelle, etc. (en complément d'une première activité professionnelle ou non).
  • Ouvrir un cabinet (séances individuelles et/ou groupes) dans une structure existante : centre médical, centre de remise en forme, etc.
  • Ouvrir un cabinet ou un centre (séances individuelles et/ou groupes) et exercer dans des structures extérieures (entreprises, etc.).


Quels livres conseillez-vous dans un premier temps ?
Il n’est pas utile de lire beaucoup avant le début de votre formation, nous vous conseillons dans un premier temps deux ouvrages :

  • DECOUVRIR LA SOPHROLOGIE de Pascal Gautier (directeur de l'école de Rennes).
  • LA SOPHROLOGIE POUR LES NULS de Cindy Chapelle (une ancienne élève de l'E.F.S.).


Combien y a-t-il d’élèves par session de formation ?
Notre expérience nous a montré que la meilleure formule consiste en des promotions d’environ 20 élèves, séparés en deux groupes, la moitié de la formation se passant en demi-groupe. Contrairement au côté « statique » de groupes d’une douzaine de personnes toujours les mêmes sur 2 ans, nous mixons les groupes à la moitié du parcours pour stimuler la dynamique et permettre à chacun de s’enrichir d’expériences et de partages différents.

Peut-on faire les deux cycles en un an? Pourquoi il y a t-il autant de temps entre les sessions de formation?

Il n'est pas possible de réduire le temps de formation, le deuxième cycle étant une continuité du premier.

Le temps de 3 ou 4 semaines entre les sessions est absolument nécessaire :

- La 1ère année pour pratiquer et intégrer les exercices, étudier les fiches de cours remis à chaque session, s'entraîner à l'animation des techniques, faire ses propres recherches.

- La deuxième année, pour en plus de travailler les cours, préparer les séances de son stage professionnel en entreprise et rédiger le rapport.

 

Peux t-on commencer à exercer au bout de la première année?
Non, de la même façon que l'on ne peut exercer la médecine quand on en est à la moitié de ses études.

Il est important d'avoir fait les deux cycles, soit plus de 430 heures de formation pour avoir les qualifications suffisantes à l'exercice du métier de sophrologue, du moins tel que nous le concevons.

 

Les locaux sont-ils dédiés à l’école ?
Oui. Nos élèves ont la possibilité de venir s’y entraîner entre les sessions de formation ou d’assister gratuitement à des séances d’entrainement intercours.

Quelles caractéristiques réunissent les écoles de la Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie

  • Une orientation phénoménologique existentielle s'écartant volontairement du champ thérapeutique.
  • Un respect de bases théoriques et méthodologiques de la sophrologie Caycédienne.
  • Une ouverture allant dans le sens de la recherche et contribuant à l'évolution de la sophrologie.
  • Un enseignement professionnel adapté à la réalité de l'exercice du métier de sophrologue.
  • Un contenu pédagogique incluant la dimension pédagogique et relationnelle basée sur l'approche centrée sur la personne.


Quelles sont les spécificités de l’EFS ?

Comme de nombreuses écoles nous apportons à nos élèves de solides bases théoriques et techniques.

Nous apportons une attention particulière à trois points supplémentaires :

1. L’entraînement à l’animation particulièrement important dans le premier cycle, les élèves peuvent ainsi efffectuer leur stage professionnel de deuxième année en se sentant bien préparés.


2. La méthode de travail : beaucoup de sophrologues se trouvent démunis face aux multiples demandes qui leur sont faites, que ce soit en séances individuelles, ou dans les nombreux champs d’application de la sophrologie. C’est pourquoi, en plus de la méthode classique dite "caycédienne", nous formons nos élèves à une méthode originale : l’approche sophrologique factorielle. Cette méthode permet de mobiliser les techniques spécifiques plus efficacement tout en favorisant l'autonomie.

3. La pédagogie et la relation d’aide : deux points essentiels abordés également dès le cycle fondamental et tout au long de la formation.

 

Le diplôme est -il reconnu ?

Oui, le diplôme délivré par la FEPS est inscrit au RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles).

 

 
143 RN3, condé 400, - 97432 Ravine des Cabris
Téléphone: 06 92 79 18 53
Email : contact@formation-sophrologie-reunion.fr
Site : www.formation-sophrologie-reunion.fr